Un grand merci aux deux gagnants qui ont fait l'effort d'envoyer chacun une photo artistique...il n'en

fallait pas moins pour rester au niveau du grand auteur sujet du jeu : Marcel Proust.

A la citation : " Tant que vous détournerez votre esprit de ses rêves, il ne les connaîtra pas ; vous serez le jouet de mille apparences parceque vous n'en aurez pas compris la nature. Si un peu de rêve est dangeureux, ce qui en guérit, ce n'est pas moins de rêve, mais plus de rêve, mais tout le rêve "

Fred a répondu : Le rêve selon Proust influence la réalité. Le rêve peut traduire le subconscient et c'est la seule manière pour nous de le percevoir, de le laisser agir et traduire nos désirs, alors que lorsqu'on est éveillé, le rôle de notre subconscient nous est invisible mais toujours présent. Il faut accepter ses rêves pour ne pas vivre dans le mensonge de soi. Dans le rêve, tout n'est pas fantastique, des messages peuvent être dangereux et pour ne pas refouler ses idées, il faut y comprendre son sens dans sa globalité et non en partie. Nos rêves ne sont pas toujours clairs, et en faisant plus de rêve, le message devient alors plus clair et plus simple à résoudre.

Fred : chemise blanche MODE Bangkok, une chemise cintrée qui reste élégante pour le côté de Guermantes ou pour le côté de Méséglise.

A la citation : " Ces toilettes n'étaient pas un décor quelconque, remplaçable à volonté, mais une réalité donnée et poétique comme est celle du temps qu'il fait, comme est la lumière spéciale à une certaine heure. "

Endimion a répondu : Lorsque le tissu dessine ses propres formes, se joue de nous avec ses élans et ses couleurs, lorsqu'il habille et se fond avec nos propres courbes, l'idée d'une séparation entre cette clé et cette serrure devient difficile à envisager. Alors on ne peut que regarder et apprécier cette harmonie naissante... mais fugace... jusqu'à une prochaine rencontre.

Endimion : chemise blanche MODE Siam, une chemise origami qui joue sur les transparences de matières...une réalité poétique conforme à la citation.